Câpres de Salina : savoir choisir le calibre en fonction du plat

fleur de câpre
Au cœur de la fleur du câprier se trouve un pistil. Si les abeilles le pollinisent, il grandit et donne ce qu’on appelle un cucunci en italien, câpre à queue ou encore « cornichon de câprier » en français qui est le fruit du câprier. Un plan de câprier donne entre 4,5 et 5 kg de câpres. Celles-ci sont cueillies à la main, une à une, de la plus grosse à la plus petite.

En cuisine, on choisit le calibre en fonction du plat que l’on veut réaliser:

  • Si je veux simplement garnir une assiette, embellir un plat, j’utilise des câpres de petit diamètre qui sont plus croquantes et plus jolies.
  • Pour assaisonner une sauce, une farce, je choisis le calibre moyen.
  • Pour une salade, un rôti de veau à la sauce au thon, un pâté, je préfère les câpres de gros calibre.

Plus les câpres sont grosses, plus elles ont du goût. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la câpre la meilleure n’est pas la plus petite.

Dans la cuisine des iles éoliennes, ils utilisent énormément de grosses câpres, notamment dans les salades, et les câpres de l’île de Salina passent pour être particulièrement goûteuses. 

Découvrez-les dans leur pleine authenticité, juste conservées au sel ici  et à l’huile 🙂