La Vallée di Comino, terre de vignes, terre de vins

La Vallée di Comino, une des aires les plus fertiles et généreuses du bas Lazio

Malgré la transformation de ses paysages par l’homme, la Vallée di Comino a su largement préserver sa nature originelle. D’un point de vue strictement œnologique, elle rime avec :

  • Pasquale Visocchi, agronome
  • Giovanni Palombo, vigneron
  • Cabernet Atina DOC,
  • Pamparano et Maturano, deux cépages autochtones d’origine très ancienne

La culture de la vigne dans la vallée remonte au moins au Moyen Age. Des contrats passés avec les moines bénédictins pour l’achat et la vente de vignobles en témoignent. Récemment, les cépages Pamparano et Maturano ont été retrouvés et remis en production. Mais les terrains sédimentaires anciens avec prédominance de roches calcaires de la chaîne appennine se sont révélés parfaits pour le Cabernet et autres cépages français.

Pasquale Visocchi, le génie du vin et des vignes

Dans cette histoire viticole, le personnage clé du développement de la viticulture est sans conteste Pasquale Visocchi, maire de la petite ville d’Atina, agronome et industriel de la papeterie. Il étudie la technologie de l’industrie du papier, la chimie des terrains, expérimente en agriculture. Il est ainsi le premier à remettre au goût du jour l’ancienne pratique du « sovescio », technique agraire qui consiste à inter-planter des cultures spécifiques pour augmenter la fertilité du terrain è développement de la culture du haricot cannellino d’Atina DOP, spécialité de la Vallée

« Dans le domaine de l’agronomie, son nom resplendit parce qu’il fut un pionnier de ce mouvement qui devait, en deux mots, en bouleversant les vieilles idées, créer les bases de l’agriculture moderne […] » Bulletin de la Cattedra Agraria, début 19e.

Pasquale Visocchi contribue à la modernisation agraire et zoo-technique italienne de manière déterminante

En 1860, après une période d’études à Montpellier, il revient dans la vallée et y introduit de nombreux cépages français aux côtés des variétés traditionnellement cultivées :

  • Raisins à baie rouge : Cabernet Franc, cabernet Sauvignon, Merlot, Pinot noir, Syrah, Malbec…
  • Raisins à baie blanche : Pinot, Sauvignon blanc, Sémillon, Roussannne

Tous ces cépages ont modifié définitivement la base ampélographique de la zone. Au fil du temps, ils se sont acclimatés à la perfection à l’environnement, devenant, de fait, véritablement autochtones. Parallèlement, ils s’accclimatent avec succès en Vénétie et en particulier dans la zone de Conegliano où Visocchi les a également introduits.

En 1868, Visocchi Frères Propriétaires (FVP) travaille 4 000 quintaux de raisins pour la production de vins et de mousseux. Exporte dans le monde entier et rivalise même avec les plus belles maisons de France.

Aujourd’hui deux vins DOC sont produits dans la Vallée, bénéficiant d’une renommée nationale et internationale même s’ils restent considérés comme des « vins de niche » :

  • Cabernet di Atina DOC (dénomination attribuée en 1999 : composé de Cabernet franc et sauvignon (85 % mini) et d’autres cépages nobles de la Vallée (15% maximum)
  • Atina Semillon DOC : composé de Cabernet sauvignon (49% minimum), Syrah (10% minimum), Cabernet franc (10% minimum) et autres cépages nobles de la Vallée (20 % maximum)

Depuis les années 60, on constate la renaissance des cépages autochtones Cesanese Affile, Passerina Frusinate. Et, depuis 2009, celle du Maturano à nouveau travaillé par quelques viticulteurs et déjà vanté par le poète romain Virgile pour ses arômes fruités et floraux ! 

Retrouvez nos Maturano dans notre boutique en ligne !

Fermer le menu
×
×

Panier